Les ventouses aux Jeux Olympiques

Vous avez probablement vu des traces rondes et rouges dans le dos des nageurs américains durant les jeux olympiques. Petit détour par la médecine chinoise pour obtenir quelques explications.

Une méthode de soin ancestrale a été au centre de toutes les attentions au début des jeux olympiques après que plusieurs nageurs américains se sont faits remarquer avec des traces rondes dans le dos. Point question de dopage ici, il s’agit juste de traces de ventouses, technique de soin bien connue en médecine chinoise, mais aussi en France du temps de nos grands parents (voire arrière grands parents…)
Elles faisaient partie des méthodes de soin courantes en France jusque dans les années 50-60. Elles ont été subitement délaissées avec l’arrivée de la médecine moderne. En Chine elles sont restées très utilisées, jusque dans les hôpitaux dans lesquels la ventouse a une place de choix.

Comment ça marche ?
Les ventouses sont des sortes de pots en verre, en bambou ou en plastique que le praticien place à des endroits précis du corps du patient. Elles sont souvent utilisées dans le dos, des deux côtés de la colonne vertébrale.

– Les ventouses en verre ou en bambou : Il s’agit de créer le vide d’air dans la ventouse en passant un coton en flamme à l’intérieur, puis rapidement disposer la ventouse à l’endroit voulu sur le corps, provoquant ainsi un phénomène de succion
– Les ventouses à froid : le plus souvent en plastique, le vide d’air est créé grâce à une valve sur la ventouse et une pompe à main.

Quelle que soit le type de ventouse, le résultat est le même, la succion tire la peau et les vaisseaux sanguins, les écartant ainsi des muscles. Cela améliore la circulation, assouplit les tissus, les muscles et les articulations.

Il y a plusieurs façons de les appliquer :
– La ventouse éclair : on pose et on retire rapidement la ventouse, puis on renouvelle à différents endroits.
– La ventouse baladeuse : on pose la ventouse sur le dos, on la fait glisser pendant la succion. C’est comme un massage le long de la colonne vertébrale.
– La ventouse fixe : on pose la ventouse pour créer la succion, puis on attend entre 5 et 15mn.

Qu’en disent-ils ?
ventouses-olympiques Selon les nageurs américains, les ventouses leur évite les douleurs musculaires et permettent une meilleure récupération après les entraînements.
– Dans la tradition chinoise, le traitement par ventouses fait circuler le Qi, le Sang et les Liquides Organiques et élimine les agents pathogènes énergétiques.
– Et la science que dit-elle ? En 2010, une étude clinique sur 550 patients a apporté la preuve que les ventouses aident dans la gestion de la douleur sans effets secondaires.

Vous aussi passez aux ventouses !
Elles sont d’une efficacité étonnante, notamment dans les cas d’affections ORL, congestions pulmonaires, problèmes digestifs, ou pour drainer les liquides et ainsi être un allié intéressant pour la chasse aux kilos ou améliorer la circulation lymphatique.
C’est un outil détox intéressant que l’on peut pratiquer régulièrement.

Les commentaires sont clos.