Qu’est ce que la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

La médecine chinoise est un système médical complet qui puise ses origines plusieurs milliers d’années avant notre ère.acupuncture

Ses fondements philosophiques sont issus du Taoïsme et elle développe une vision autant rationnelle que spirituelle pour décrire les phénomènes de la vie, de la nature, de l’Homme dans son environnement.

Cette médecine est d’une modernité insoupçonnée !
Loin d’être enfermée dans des rites traditionalistes et non soumise à des préceptes religieux, elle répond à un besoin très actuel de quête de sens.
Ses outils et méthodes sont encore très actuels et prennent tout leur sens dans une société exigeante qui sollicite l’individu de manière parfois violente.

La médecine chinoise englobe les disciplines suivantes :

  • Acupuncture (à laquelle on associe le Guasha, les ventouses et les moxas)
  • Pharmacopée
  • Massage Tuina et manipulations Zhengu
  • Diététique
  • Qi Gong

Pour plus d’infos sur les disciplines de la Médecine chinoise, cliquez ici.


Le texte complet le plus ancien sur la théorie de la médecine chinoise, le « Classique de la Médecine Interne de l’Empereur Jaune » (Huáng Dì nèi jīng), est un jalon important dans l’histoire de la pensée médicale.

Un élément clé était la conception du corps comme système unifié par un réseau de méridiens.

Dans cette optique, les méridiens sont vus comme des voies distinctes reliant les organes entre eux et des processus spécifiques grâce auxquels le corps interagit avec l’environnement  pris au sens large.
Les méridiens créent une sorte de tissus qui fédère les organes, l’environnement, la maladie, et son traitement dans un tout unifié.

Ainsi, très tôt, les théoriciens de la médecine chinoise se sont efforcés de comprendre la relation qu’il y avait entre microcosme et macrocosme, entre le corps humain et son environnement.

Dans le Classique interne, le Huáng Dì nèi jīng, il est décrit trois concepts fondamentaux qui constituent les piliers de la médecine :

  • Le yin-yang
  • La théorie des organes internes
  • La théorie des méridiens

Quelques concepts théoriques de la médecine chinoise :

Le Qi (se prononce Tchi) : Traduit par énergie, c’est le souffle vitale qui anime les mouvements physiologiques du corps.

Les méridiens : Notre corps est parcouru par des circuits le long desquels circule l’énergie vitale, le Qi.
Ces circuits appelés méridiens, sont comparés à des rivières parcourant le corps pour irriguer et nourrir les tissus.
Le système des méridien est un réseau qui relie intègre et communique dans le cadre des divers aspects de la physiologie.
Le blocage de la circulation de cette énergie est responsable de l’apparition des symptômes. Cette énergie stagnante peut être débloquée en stimulant certains points précis sur les trajets des méridiens également appelés canaux (channel en anglais).

La théorie du Yin et Yang : L’équilibre des contraire est représenté par le yin et le yang. Ce concept simple et profond image bien la dualité omniprésente de notre monde.
A l’image de l’aimant et ses pôles positif et négatif, le yin et yang sont indissociables ; l’un n’existe pas sans l’autre.
Au sens originel, le yin est associé au versant ombragé d’une colline (froid, sombre, caché, nocturne, introverti…) et le yang au versant ensoleillé (chaud, lumineux, visible, diurne, actif…)

 

Les commentaires sont clos.