Ma pratique

Ma pratique de la médecine chinoise

En tant que praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise (M.T.C), je propose un bilan énergétique et applique un traitement au moyen de l’une ou plusieurs des thérapeutiques propres à la M.T.C, telles que :

  • l’acupuncture et la moxibustion,
  • Les ventouses
  • Le massage (Tui Na)
  • Les exercices de santé (Qi Gong)
  • La pharmacopée chinoise
  • Les conseils d’hygiène de vie (Yang Sheng), et la diététique chinoise

Les soins que j’apporte ont pour vocation d’apporter un mieux être et l’intention qui m’anime est d’accompagner les personnes à titre préventif, ou à titre thérapeutique. En fonction des demandes, il se peut que j’oriente vers d’autres disciplines qui me semblent plus appropriées.
Il est important que la démarche se fasse dans le respect du suivi médical habituel du médecin traitant.

Lors des consultations j’apporte quelques notions de diététique chinoise car une bonne santé passe notamment par une hygiène alimentaire correcte. Dans ce domaine, le bon sens de la tradition chinoise fait merveille.


Avec l’acupuncture, il existe de nombreuses manières de pratiquer.
L’obtention de résultats est en général rapide sur des symptômes qui sont récents.
En prévention, l’idéal est de consulter un praticien de médecine chinoise entre 1 et 4 fois par année.

La méthode du Dr. Tan

Mais des séances hebdomadaires sont souvent nécessaires pour des problématiques de santé qui sont installées depuis de longues années.
Dans ce cadre, j’utilise une technique que j’ai apprise auprès du Dr. Tan, un éminent spécialiste de la médecine chinoise aujourd’hui décédé.

Il est devenu célèbre pour sa méthode de traitement de la douleur basée sur l’équilibrage des méridiens entre eux. La douleur disparait immédiatement, mais pour que l’effet soit durable, il faut répéter le traitement. La méthode s’utilise pour tout type de problématiques, mais c’est avec la douleur qu’elle est la plus célèbre car l’immédiateté du résultat sur une douleur est facilement mesurable.

Je résume la spécificité de sa technique de cette manière :
En médecine chinoise, on a coutume de comparer les syndromes pathologiques à des arbres. Si on veut obtenir des effets durables, il faut traiter la racine du problème et non les branches (les symptômes).
La méthode du Dr. Tan prend le contre-point et revient à traiter le symptôme de manière répétée ce qui aura pour effet de traiter la racine. 

L’effet sur la douleur est immédiat mais pour qu’il soit durable il faudra répéter le traitement 1 à 2 fois par semaine pendant au moins un mois et éviter que la douleur ne revienne entre deux séances.
Le travail du Dr. Tan a beaucoup influencé ma pratique.
J’associe aujourd’hui ce mode de réflexion avec le cœur de l’enseignement de mon professeur Mr Phomphakdy.


Dans ma trousse à outils, j’utilise également l’auriculothérapie en complément des séances de massage ou d’acupuncture ou seule chez les personnes qui craignent les aiguilles.
J’utilise dans ce cadre des graines utilisées en pharmacopée chinoise (Wang  bu liu xing) qui sont posées à l’aide d’un petit sparadrap sur des points précis dans l’oreille.
Le traitement par auriculothérapie nécessite un suivi hebdomadaire sur un mois à l’issue duquel je fais le point avec le patient.


En complément :

Les commentaires sont clos.